Depuis 2018, Le Règlement Général sur la Protection des Données à caractère personnel impose à toutes les organisations une mise en conformité sous peine d’amendes.  Au-delà de la sanction financière, la non-conformité RGPD expose aujourd’hui les contrevenants à un risque non-négligeable de perte de réputation vis-à-vis de leurs partenaires et de leurs clients.

Contexte

Cette mise en conformité s’applique à toutes les formes d’organisations, sans restriction de taille ou de secteur.  Pour autant elles  ne partagent pas toutes les mêmes réalités face à cet enjeu.

Certaines sont plus rodées à ce type de problématique, elles disposent des ressources internes et externes nécessaires et leur culture d’entreprise leur offre l’agilité pour réagir rapidement.  Bon nombre d’autres acteurs économiques, même s’ils sont de gros consommateurs de données à caractère personnel, n’ont pas encore pu entamer ou terminer leur trajet de mise en conformité.

Parmi ceux-ci les établissements scolaires constituent un secteur qui mérite une attention toute particulière.  De nombreuses données à caractère personnel y circulent sans que ces organisations ne disposent du temps, des budgets et des ressources techniques pour réaliser leur mise en conformité.

Pourtant, dans ce secteur encore plus qu’ailleurs, le risque de perte de réputation serait extrêmement préjudiciable.

Solutions

Pour accompagner les établissements scolaires dans leur trajet RGPD, Mielabelo leur propose une formule personnalisée qui tient compte de leurs réalités :

1. Limiter le budget de mise en conformité en mutualisant les coûts
Au travers d’ateliers collectifs, regroupant plusieurs établissements scolaires, Mielabelo réduit la charge financière du projet.

2. Ne pas surcharger les structures scolaires avec un projet supplémentaire
En réalisant directement les tâches techniques majeures, Mielabelo soulage les collaborateurs scolaires d’une charge de travail qu’ils ne pourraient pas absorber sans mettre en péril leur fonction de base.

3. Assurer le rôle de Délégué à la Protection des Données (DPD) imposé par la loi.
Toutes les organisations doivent renseigner leur Délégué à la Protection des Données, un expert certifié qui doit à la fois disposer de la connaissance technique et des ressources pour jouer pleinement le rôle que lui impose l’autorité de contrôle (APD).  En détachant un de ses experts internes, Mielabelo offre aux établissements scolaires la solution d’un DPD externe.

Découvrez plus de détails sur ce programme spécifique d’accompagnement en consultant notre brochure.

Résultats

En quelques mois, l’établissement peut faire face à un contrôle éventuel de l’Autorité de Protection des Données, tout en poursuivant son plan de mise en conformité.

Les équipes Mielabelo accompagnent l’école dans le temps pour la mise en place du plan et le suivi annuel de la réglementation.